Brésil qualifié et Europe dominée



  • Le Brésil s’impose face au Portugal dans le match au sommet
  • Oman et les Émirats Arabes Unis font gagner l’Asie
  • Trois défaites pour les Européens

LE FILM DE LA JOURNÉE

Le Brésil est la troisième équipe qualifiée pour les quarts de finale, grâce à la victoire obtenue sur le Portugal dans l’affiche la plus attendue du premier tour de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Paraguay 2019™. Forts de ce résultat, les Sud-Américains restent sur sept victoires consécutives en huit confrontations face aux Portugais sur la scène mondiale.

Toujours dans le Groupe D, Oman signe sa deuxième victoire à ce niveau, aux dépens du Nigeria. Suite à ce revers, les Africains ont dit adieu à leurs dernières chances de qualification.

La situation est moins tranchée dans le Groupe C au terme de la deuxième journée, dominée par les Émirats Arabes Unis et le Sénégal. Les premiers ont créé une énorme surprise en battant la Russie, double championne du monde. Emmené par un Mamour Diagne auteur d’un quadruplé, le second n’a, quant à lui, laissé aucune chance au Bélarus.

Les résultats

Groupe C

Russie 1-4 Émirats Arabes Unis

Bélarus 2-7 Sénégal

Groupe D

Nigeria 5-6 Oman

Brésil 9-7 Portugal

Les moments-clés

La crème de la crème : Le match de haut niveau que se sont livré le Brésil et le Portugal n’a pas seulement intéressé le public paraguayen : plusieurs équipes engagées dans le tournoi ont suivi la rencontre avec attention. Joueurs et officiels du Paraguay, de la Suisse, des États-Unis, du Japon, d’Oman, de l’Italie, du Sénégal, du Bélarus et du Mexique étaient présents en tribunes. Visiblement, personne ne voulait manquer l’affiche la plus fréquente de l’histoire de la Coupe du Monde de Beach Soccer (huit occurrences).

Une première : En s’imposant face à la Russie, les Émirats Arabes Unis ont mis fin à une longue série noire : ils restaient sur cinq défaites en autant de matches contre des adversaires européens en Coupe du Monde de Beach Soccer. Au cours de cette séquence, ils se sont notamment inclinés contre la Russie, lors de Dubaï 2008.

Ali Mohammad of United Arab Emirates celebrates after scoring a goal 

Un vétéran toujours vert : Le chiffre est aussi impressionnant que la liste de ses exploits : le gardien Mao, 40 ans, a disputé face au Portugal son 350ème match avec le Brésil. Pour fêter l’événement, le quintuple champion du monde a reçu avant la rencontre un maillot floqué à ce numéro.

Les images du jour


Photos of the day – 24 November (Paraguay 2019)

Raoul Mendy of Senegal celebrates a goal 

Ihar Bryshtsel of Belarus struggles for the ball with Limamou Niang of Senegal

Goalkeeper Mohamed Aljasmi of United Arab Emirates UAE save against Boris Nikonorov of Russia

Ali Mohammad of United Arab Emirates celebrates his goal

Eid al Farsi of Oman celebrates a goal with team mates Mandhar al Araimi

Goalkeeper Younis Al Owaisi of Oman celebrates the victory

Bruno Xavier of Brazil kisses the hand of a kid 

Rodrigo of Brazil celebrates a goal with team mate Bruno Xavier

À venir

25 novembre

Groupe A

Japon – Suisse (17h50, heure locale)

États-Unis – Paraguay (21h00, heure locale)

Groupe B

Mexique – Italie (16h15, heure locale)

Tahiti – Uruguay (19h25, heure locale)

Dans le Groupe A, les enjeux sont clairement définis : le vainqueur du match entre le Japon et la Suisse, tous deux qualifiés pour les quarts de finale, terminera à la première place. En revanche, le match entre le Paraguay et les États-Unis, qui n’ont tous les deux plus rien à espérer, se jouera uniquement pour l’honneur.

Dans le Groupe B, les quatre équipes peuvent encore espérer se qualifier. L’Italie est maîtresse de son destin : un succès dans le temps réglementaire lui ouvrirait les portes des quarts de finale ; une issue différente la rendrait dépendante du résultat de l’autre match. Son adversaire, le Mexique, doit en revanche s’imposer le plus largement possible, en espérant que l’Uruguay fera de même contre Tahiti.

Les Uruguayens pourraient être qualifiés avant même d’entrer sur le terrain mais, dans tous les cas de figure, une victoire dans le temps réglementaire leur garantirait de poursuivre l’aventure. Enfin, Tahiti doit gagner par trois buts d’écart contre l’Uruguay pour prolonger à coup sûr son séjour au Paraguay.

Suivre la #BeachSoccerWC

Twitter | Facebook | Instagram





A lire aussi

Laisser un commentaire