Interview Rudy Gay : « Ça fait un bien fou ! »


Solide en sortie de banc avec 7 points, 4 rebonds et 2 passes, Rudy Gay était tout sourire après la victoire des siens sur les Knicks au Madison Square Garden (111-104). Rencontré après le match, le champion du monde 2014 revient sur la prestation des siens et sur cette très mauvaise passe.

Rudy Gay, les Spurs ont enfin sorti la tête de l’eau après une spirale négative de défaites…

Oui, et ça fait un bien fou ! On a un peu galéré depuis le début de la saison et gagner au lendemain d’un match à Philadelphie, ça fait quand même du bien. Ce n’est jamais facile de gagner au Madison Square Garden, même si les Knicks sont un peu en difficulté, car ça reste une équipe qui peut prendre feu à domicile. On a globalement contrôlé le match, on a été régulier en dehors des deux ou trois dernières minutes, mais je pense que l’on a fait un match intéressant. On ne va pas se contenter de cela, mais c’est bon pour nous de gagner après avoir accumulé autant de défaites depuis le début de la saison.

L’adresse à 3-points et l’exécution du plan de jeu ont été les clés du match. Comment expliquez-vous que les Spurs aient enfin pu montrer un visage à la hauteur de leur réputation ?

Je pense que l’on avait du mal à être régulier et à être bon sur toute la durée d’un match. On a eu des gros coups de moins bien depuis le début de la saison, et c’est vrai que l’on avait du mal à faire des bons matches. On en a discuté, nous sommes un groupe de gars qui s’entendent très bien et on se devait de se parler. Pop’ a toujours été là pour nous, et on avait envie de faire des bonnes choses, mais on manquait de consistance lors de plusieurs matches. On commence à retrouver des couleurs, je suis content de voir que tout le monde est heureux ce soir. On ne s’inquiète pas, mais il y a eu des moments un peu gênants, car nous sommes les Spurs. Perdre autant de matches depuis le début de la saison n’était pas vraiment commun, ce n’est pas l’ADN du club. On va montrer notre meilleur visage. On commence à le faire mais donnez-nous un peu de temps et on va être très performant.

« On m’a aidé par le passé, et je me dois de faire la même chose »

Le groupe n’est pas encore complet, avec quelques blessures et des joueurs qui manquent un peu de rythme encore. Que peut-on attendre des Spurs pour la suite de la saison ?

On va monter en puissance et relever la tête. Nous sommes les Spurs, nous sommes l’une des équipes les plus respectées de la ligue et on se doit de faire une superbe saison. On a une équipe très solide, avec des All-Stars, des joueurs que toute les formations de la ligue nous envient, et qui veulent faire briller la ville et le club. Le meilleur est à venir, on a un bon mix de jeunes et de vétérans et je pense que les Spurs peuvent surprendre beaucoup de monde.

Quand à votre rôle, on vous voit toujours derrière vos coéquipiers, et à l’aise dans la peau d’un vétéran…

Oui, je suis bien dans ce rôle. Je n’ai plus 20 ans, donc je me dois de tout donner sur des temps de jeu plus limités. J’aime être ici, j’aime faire partie de cette équipe et de ce groupe de gars. Il y a quelques jeunes très talentueux, comme Jakob, Dejonte, Derrick, Walker, et Metu et je veux les aider à progresser. On m’a aidé par le passé, et je me dois de faire la même chose. Cette équipe a une base de très bons joueurs, et notre essence est d’être performant et de tout donner pour gagner. Cette culture de la gagne, c’est la clé de la franchise et on veut continuer à la faire perdurer dans ce sens.

Propos recueillis à New York



A lire aussi

Laisser un commentaire