Bruce Brown voulait sa revanche sur Trae Young


En ouverture de la saison, Trae Young avait fait le show à Detroit en collant 38 points aux Pistons avec un 6/10 à 3-pts et notamment une même séquence répétée avec efficacité. Le meneur des Hawks avait été brillant.

De l’autre côté, sa victime du soir, Bruce Brown (cinq fautes lors de ce match) attendait de pied ferme sa revanche. Surtout parce qu’il n’avait guère apprécié de voir Trae Young faire des pompes après un panier primé inscrit avec la faute. « J’étais impatient de jouer ce match à cause de ça. Il ne l’a pas fait aujourd’hui », se réjouit Bruce Brown. « On ne lui en a pas laissé la possibilité. J’étais prêt à le jouer, ce qui n’était pas le cas la dernière fois. »

Trae Young a terminé avec neuf petits points à 3/12 au shoot, et cinq ballons perdus. Clairement un de ses plus mauvais matches de la saison. « Il était fatigué », poursuit le défenseur des Pistons. « J’ai été le chercher sur tout-terrain. Il ne voulait pas la balle. »

Autre changement entre le premier et ce second affrontement, Bruce Brown a cette fois été plus dangereux en attaque. Il a donc forcé Trae Young à défendre. « Le dernier match, je n’avais rien fait. Il jouait sans moi. Je n’ai pas marqué (deux points seulement), je ne cherchais pas à marquer. »

Avec 14 points à 6/7 au shoot cette fois-ci, la différence est effectivement notable et précieuse.

De quoi lui attirer les louanges de son coach et de ses coéquipiers. « Il a fait un superbe travail sur Young, qui est un sacré défi, et sans faire de faute », remarque Dwane Casey. « C’est un chien défensivement, il prend à cœur le fait qu’on puisse marquer sur lui », ajoute Andre Drummond. « La saison passée, on lui a donné une énorme charge en défense », conclut Blake Griffin. « On a lui demandé de s’occuper de joueurs comme Kemba Walker ou Kyrie Irving. Cette saison, il a trouvé un équilibre entre défense et attaque. Et ce n’est pas facile. »



A lire aussi

Laisser un commentaire