Même s’il occupe sa place, Taj Gibson continue de prendre Mitchell Robinson sous son aile


Peu utilisé en attaque et blessé aux doigts, Mitchell Robinson a connu un début de saison étrange. Il était efficace, mais oublié par ses coéquipiers, et faisait surtout trop de fautes.

Si bien que David Fizdale a décidé de le mettre sur le banc, pour placer Taj Gibson dans le cinq majeur. Le coach recherchait une certaine stabilité et les bons résultats récents des Knicks valident son choix.

Sans entamer la relation entre Taj Gibson et Mitchell Robinson. « Je fais ce qui est nécessaire pour l’équipe et pour l’instant, c’est être titulaire mais c’est la place de Mitch », assure l’ancien des Bulls, qui est son mentor pour cette saison. « Je la lui garde au chaud. Je bosse chaque jour avec lui, pour le faire progresser. Je fais mon boulot de vétéran. Il bosse dur, il écoute et comprend ce qu’il a à faire. »

De retour depuis quatre matches, Mitchell Robinson est très intéressant en sortie de banc puisqu’il compile 11 points, 7.5 rebonds et 2.3 contres de moyenne en seulement 20 minutes. Seul bémol : les fautes (3.8), toujours trop nombreuses. « Cela va finir par venir », ajoute Taj Gibson. « Il regarde les vidéos. Il est frustré quand il manque quelque chose. Il sait qu’on a besoin de lui sur le terrain, et pas cloué sur le banc à cause des fautes. »

Ce qui a profité à Taj Gibson, absent ou presque en début d’exercice avec 2.8 points et 2.3 rebonds de moyenne en 12 minutes sur ses six premiers matches, en manquant même deux autres, bloqué sur le banc.

Depuis qu’il débute les rencontres ? Il compile par contre 9.1 points et 6.1 rebonds en 19 minutes. « Il est solide », livre ainsi David Fizdale. « Il en a vu d’autres. Il est à l’aise dans tous les rôles. Qu’il joue ou non, commence ou non. Il ne se prend jamais la tête. »



A lire aussi

Laisser un commentaire