L’Égypte conquiert l’Afrique et mène le trio olympique



  • Égypte, Côte d’ivoire et Afrique du Sud qualifiées pour Tokyo 2020
  • Les Pharaons ont battu les Éléphanteaux en finale de la CAN U-23
  • Toutes les infos sur le Tournoi Olympique de Football Masculin

À huit mois du coup d’envoi de Tournoi Olympique de Football Masculin, Tokyo 2020, l’Afrique connaît ses trois représentants qui s’envoleront pour le Japon. A l’issue de la Coupe d’Afrique des Nations U-23 de la CAF qui s’est déroulée au Caire, l’Égypte, la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud ont décroché les trois places qualificatives pour l’épreuve olympique.

FIFA.com tire les enseignements du tournoi continental remporté par les Pharaons sur leurs terres.

À retenir

Coupe d’Afrique des Nations U-23 de la CAF
Dates : du 8 au 22 novembre
Lieu : Le Caire, Égypte
Classement final : 1) Égypte, 2) Côte d’Ivoire, 3) Afrique du Sud
Participants : Afrique du Sud, Cameroun, Côte d’Ivoire, Égypte, Ghana, Mali, Nigeria, Zambie

Les qualifiés

Pays hôte, l’Égypte s’est appuyée sur son public pour remporter le Groupe A avec un bilan parfait de trois victoires. Ramadan Sobhi a rempli son rôle de leader, et Mostafa Mohamed, celui de buteur, avec quatre réalisations. L’attaquant de Zamalek a inscrit le seul but du match contre le Mali (1-0), les deux réalisations du succès contre le Cameroun (2-1) et signé l’ouverture du score lors de la victoire à suspense contre le Ghana (3-2). En demi-finale, les joueurs de Shawki Ghareeb ont dominé l’Afrique du Sud, sur un score flatteur de 3-0, mais il a fallu attendre l’heure de jeu pour que Sobhi ouvre le score sur penalty. En finale dans un Stade International du Caire surchauffé, Karim El Eraki pensait offrir la couronne aux locaux, mais Aboubacar Doumbia a égalisé à la dernière minute pour les Ivoiriens. C’est finalement Sobhi qui s’en est est chargé en marquant le but vainqueur en fin de prolongation (2-1 a.p.).

La Côte d’Ivoire a dû batailler davantage pour remporter le Groupe B, avec deux succès étriqués 1-0 en ouverture contre le Nigeria, tenant du titre, et en clôture contre la Zambie, entrecoupés d’une défaite face aux Sud-Africains. En demi-finale, un doublé de Yousouf Dao aurait pu offrir la victoire aux Éléphanteaux dans le temps réglementaire, mais l’égalisation tardive du Ghanéen Evans Mensah a obligé les deux équipes à disputer une séance de tirs au but. Moment choisi par le gardien ivoirien Ira Tape Eliezer pour sortir le grand jeu et envoyer les siens en finale – perdue contre l’hôte – et à Tokyo. À noter que le sélectionneur Haïdara Soualhio a dû se passer de deux joueurs majeurs après la phase de groupes, l’attaquant du Genoa Christian Kouamé se blessant gravement, et le milieu Ibrahim Sangaré étant rappelé par son club de Toulouse.

Enfin l’Afrique du Sud a souffert en phase de groupes en étant accrochée par la Zambie (0-0) avant de s’imposer péniblement devant la Côte d’Ivoire (1-0). Les Bafana Bafana devaient éviter la défaite face au Nigeria pour atteindre le dernier carré, ceux qu’ils ont réussi à faire en tenant le 0-0. En demi-finale en revanche, leur défense n’a résisté qu’une heure face aux Pharaons, avant de céder trois fois (0-3). La qualification olympique s’est jouée lors du match pour la troisième place face au Ghana. Deux fois, les Sud-Africains ont mené au score, et deux fois ils se sont fait rejoindre. Mais les joueurs de David Notoane ont tenu le coup psychologiquement en sortant vainqueurs d’une séance de tirs au but à suspense (6-5).

Le saviez-vous ?

L’élimination du Nigeria et du Cameroun au premier tour, et la défaite du Ghana en match pour la troisième finale ont pour conséquence l’absence des trois seuls pays africains à avoir déjà décroché une médaille olympique. Les Black Meteors avaient remporté le bronze à Barcelone 1992, tandis que les Olympic Eagles et les Lionceaux Indomptables étaient repartis respectivement d’Athènes en 1996 et de Sydney en 2000 avec l’or autour du cou.

Passé des qualifiés en Tournoi Olympique

  • Afrique du Sud : 3 (2000, 2016, 2020)
  • Côte d’Ivoire : 2 (2008, 2020)
  • Égypte : 12 (1920, 1924, 1928, 1936, 1948, 1952, 1960, 1964, 1984, 1992, 2012, 2020)



A lire aussi

Laisser un commentaire