Disparition d’Estelle Mouzin en 2003 : l’enquête relancée



Jeudi 21 novembre, lors de son audition devant les juges, Monique Olivier a affirmé qu’elle avait elle-même composé le numéro de téléphone du fils de Michel Fourniret à la demande de son ex-mari le 9 janvier 2003. Elle se trouvait alors seule, à Sart-Custinne, en Belgique. Ainsi, son ex-époux était absent lorsqu’Estelle Mouzin, 9ans, a disparu. Et pourtant, il avait toujours dit le contraire aux enquêteurs pour se disculper.

Des révélations qui relancent la piste Michel Fourniret. À 20h08, il affirmait avoir appelé son fils pour son anniversaire, facture téléphonique à l’appui. Il lui était alors impossible d’enlever Estelle Mouzin, à 250 km de là. Mais depuis les révélations de Monique Olivier, les enquêteurs se questionnent sur les activités du tueur en série le jour où la fillette a disparu. Monique Olivier affirme ne pas savoir où il était.

Le JT

Les autres sujets du JT



A lire aussi

Laisser un commentaire