Les Nuggets ont réussi à gâcher le film d’horreur « James Harden »


Mike Malone n’a aucun mal à reconnaître le talent de James Harden. « Ce qu’il fait est historique. Le gars est indéfendable. » Mais malgré ce respect, l’entraîneur a évidemment essayé de préparer ses hommes pour le ralentir.

« J’ai étudié tous les types de défenses possibles car il mérite ce genre d’attention. Je suis en NBA depuis 19 ans, et sans vouloir manquer de respect à tous les autres supers joueurs que j’ai croisés, je pense que c’est celui pour lequel c’est le plus dur se se préparer » confiait-il avant la rencontre au Denver Post.

« Tu veux le forcer à aller à gauche ? Il te bat. Tu veux le forcer à aller à droite ? Il te bat aussi. C’est le genre de joueur, quand tu regardes des vidéos de lui, c’est comme regarder un film d’horreur tellement il est talentueux. » La sortie en salle hier soir au Pepsi Center a pourtant fait un petit flop.

Fin de série pour James Harden

Après huit matchs à 36 points ou plus, T »he Beard » a en effet dû se contenter de 27 unités à 8/16 aux tirs, et Houston de moins de 100 points pour la première fois de la saison. Une prouesse défensive qui a permis à Denver de l’emporter 106-95.

Jerami Grant, en plus de donner ses petits secrets de transfuge du Thunder concernant Russell Westbrook, avait évoqué le plan de jeu : « Être physique, l’emmener sur sa droite et garder les mains en l’air. » Mike Malone expliquait lui vouloir donner sa chance à Torrey Craig pour appliquer les consignes. Un choix qu’il n’a pas regretté.

Des signes de maturité

« Il a été super » le félicitait-il après la rencontre. « Je savais que ce match était fait pour lui, avec Russell Westbrook et James Harden. Ces actions pour s’arracher et finir en transition derrière ont été précieuses pour nous. » On pense à ce 360° dans le troisième quart-temps, très bon pour le momentum de son équipe. La preuve que l’ailier se tient toujours prêt malgré sa sortie progressive de la rotation ces derniers jours. Mais aussi que l’effectif des Nuggets est très profond et qu’il reconnaît l’importance de la défense.

« Ce n’est qu’un match, on a encore beaucoup de travail, mais ils comprennent qu’on peut gagner contre n’importe qui quand on défend comme ça » souligne Mike Malone. « Ils comprennent que pour gagner, il faut être constant de ce côté-là du terrain. L’attaque, ça va et ça vient. La défense, c’est une force. Ça permet de gagner des matchs quand l’attaque ne va pas bien. Quand on a perdu cette saison, c’est parce qu’on ne défendait pas, et je crois que les gars l’ont compris. »



A lire aussi

Laisser un commentaire