La médaille du jour. Les joueuses de foot de Reims agissent pour les plus démunis


Les réserves de la banque alimentaire de Meurthe-et-Moselle à Nancy. Photo d’illustration. (ISABELLE BAUDRILLER / FRANCE-BLEU SUD LORRAINE)

Les footballeuses rémoises doivent affronter un gros morceau, les filles du PSG, ce week-end, à l’occasion de la 10e journée de première division féminine. Le match aura lieu samedi, et compte tenu de l’affiche, il a été relocalisé au stade Auguste Delaune, comme cela avait déjà été le cas en début de saison pour la réception des championnes lyonnaises.

Pour voir le match, vous avez deux options : soit acheter votre billet, à 10 euros, soit apporter l’équivalent de 10 euros en denrées alimentaires. De la nourriture pour les plus démunis, en échange d’un billet pour la rencontre. Le Stade de Reims a décidé de mener cette opération avec la Banque alimentaire de la Marne, qui redistribue ensuite à ceux qui en ont le plus besoin. Principaux besoins : des plats en conserve, de l’huile, des confitures, de la farine, du café soluble mais aussi des produits pour bébé.

Reims n’est pas le seul club en France à organiser ce genre de collectes, beaucoup apportent leur soutien à la Banque alimentaire, comme Nice, Bordeaux, Clermont ou Tours, sans compter tous les clubs amateurs. Chaque année, la Banque alimentaire vient en aide à plus de deux millions de personnes qui en France sont en situation de précarité. Cela représente 226 millions de repas.



A lire aussi

Laisser un commentaire