Comment la France est devenue une matière inflammable


Une poussée de rage s’observe partout dans le monde. A l’image des « gilets jaunes » l’an passé, un grand nombre de mouvements de protestation se font entendre. Au Liban, c’est une taxe sur Whatsapp qui a plongé le pays dans la crise, obligeant le Premier ministre à démissionner. Au Chili, à Santiago, c’est une hausse du prix du ticket de métro qui est en cause. D’autres protestations plus directement politiques sont à l’œuvre : à Hong Kong, en Bolivie, en Catalogne, en Algérie…

Selon une évaluation citée par « The Guardian », l’ampleur de la protestation est en train de retrouver les niveaux enregistrés dans les années 1960. On a dit des baby-boomers qu’ils étaient les enfants de la télé, laquelle leur avait offert un miroir où ils avaient découvert leur force collective. Ce sont les enfants des réseaux sociaux qui protestent aujourd’hui, qui s’en saisissent pour faire entendre leur rage et s’auto-organiser.

Une étude de Sergei Guriev, Nikita Melnikov et Ekaterina Zhuravskaya a analysé de manière très détaillée le rôle des nouvelles technologies dans la po

Pour lire les 75 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.

Daniel Cohen (Directeur du département d’économie de l’Ecole normale supérieure)





FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire