Les grands groupes mis au défi d’une vraie stratégie sur le climat



Face au péril climatique, les grandes entreprises françaises ont-elles « un plan » ? Depuis  l’Accord de Paris
en 2015, et surtout depuis 2017 et les recommandations données par la TFCD – le groupe de travail sur l’information financière créée par le G20 -, cette question leur est posée de manière toujours plus insistante. Les ONG ne sont pas les seules à les solliciter. Investisseurs, financiers, agences de notation, régulateurs font pression pour savoir comment les multinationales s’alignent avec la volonté internationale de limiter le réchauffement climatique à moins de 2 degrés.



A lire aussi

Laisser un commentaire