la justice abandonne les poursuites pour viol contre Julian Assange



Publié le : Modifié le :

La justice suédoise a annoncé mardi l’abandon des poursuites pour viol visant Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, faute de « preuves requises pour une condamnation ».

Le parquet suédois a annoncé, mardi 19 novembre, l’abandon des poursuites pour viol contre Julian Assange, le fondateur australien de Wikileaks accusé par une femme de l’avoir agressée en Suède en 2010.

« J’ai convoqué cette conférence de presse pour annoncer ma décision de classer sans suite l’enquête [visant Assange] », a annoncé la procureure en chef adjointe, Eva-Marie Persson. « Tous les actes d’enquête ont été épuisés […] sans apporter les preuves requises pour une condamnation », a-t-elle ajouté.

Des accusations démenties par l’intéressé

Âgée d’une trentaine d’années à l’époque des faits, en août 2010, la plaignante suédoise accuse Julian Assange d’avoir engagé un rapport sexuel avec elle alors qu’elle dormait et sans préservatif, alors que celle-ci lui avait refusé tout rapport non protégé à plusieurs reprises.

>> À lire aussi : La justice suédoise rejette la demande d’arrestation de Julian Assange pour viol

Le fondateur de Wikileaks s’est toujours défendu, niant les faits de viol, et soutenant qu’elle était consentante et avait accepté de ne pas utiliser de préservatif. 

Avec AFP



A lire aussi

Laisser un commentaire