Sous les yeux du passé, le regard vers l'avenir



  • Pour la première fois, le Brésil gagne une Coupe du Monde de la FIFA à domicile
  • La victoire a été remportée sous les yeux de Cafu et Ronaldo
  • Les champions du monde espèrent continuer avec les U-20 et les seniors

Les U-17 ont réalisé un exploit sans précédent pour le football brésilien à Brasilia, en battant le Mexique 2-1 en finale de la Coupe du Monde de la FIFA. Pour la première fois de son histoire, la Seleção a réussi à devenir championne du monde en jouant à domicile – hors beach soccer et futsal -, après les expériences frustrantes des Coupes du Monde de la FIFA 1950 et 2014.

Pour les champions du monde, le trophée conquis devant leur propre public laisse espérer une trajectoire qui leur permettra peut-être de porter un jour le maillot jaune chez les seniors. « La génération née en 2002, même ceux qui n’ont pas été retenus pour ce tournoi, fait partie de tout cela. Nous méritons ce titre, que nous avons gagné sans perdre un match », précise Yan, l’auteur de la passe décisive à destination de Lazaro en finale. « Nous devons voir grand, penser à intégrer l’équipe nationale au niveau des seniors et peut-être un jour jouer une Coupe du Monde. »

Récipiendaire du Ballon d’Or adidas de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Gabriel Veron pense également qu’il peut encore parcourir le chemin jusqu’à défendre les couleurs brésiliennes sur la scène internationale. « Beaucoup de gens vont gravir les échelons professionnels et réussir une belle carrière », annonce le natif de la petite ville d’Assu, dans le nord-est du Brésil. « Les gens de ma ville doivent être heureux pour moi. Grâce à moi, Assu sera mieux connue dans le monde. »

Former Brazil Internationals Cafu and Ronaldo pose for a photo

Couronnés devant Cafu et Ronaldo

Parmi les supporters qui ont rempli le stade Bezerrão, les joueurs brésiliens ont bénéficié d’un soutien particulier en finale contre le Mexique. Deux vainqueurs de la Coupe du Monde, Cafu et Ronaldo, étaient présents et ont participé à la cérémonie de remise des prix. Henri, qui a reçu le trophée en tant que capitaine, était particulièrement ému. « Cafu était à côté de moi, c’était fou. Il y avait aussi Ronaldo. Les deux ont toujours été une source d’inspiration pour moi », avouait-il. « Quand j’ai vu Cafu, j’ai eu du mal à y croire. Mon cœur battait à cent à l’heure. »

Matheus Donelli, lauréat du Gant d’Or adidas du tournoi, n’a pas eu la chance de voir son idole dans les tribunes, mais il rêve ui aussi de marcher sur ses traces. « Alisson est un grand gardien de but, qui joue toujours à un haut niveau en Europe, avec le Brésil, en Coupe du Monde. C’est un joueur qui m’inspire et me permet de me projeter en tant que gardien de but », explique-t-il.

Pour sa part Kaio Jorge, auteur du premier but contre les Mexicains, a défilé sur le terrain avec sur les épaules le drapeau de l’État du Pernambouc, une terre qui a déjà donné un autre champion du monde à la Seleção. « Je suis très heureux de ce titre. Rivaldo est un grand joueur, et le Pernambouc a produit de grands joueurs. Je suis fier de porter ce drapeau », assure le Soulier de Bronze adidas de la Coupe du Monde et autre espoir pour l’avenir de la sélection senior.





RMCSport

A lire aussi

Laisser un commentaire