Accusé de plagiat par CopyComic, Thomas Ngijol lui répond de manière cinglante



CopyComic a encore sévi. Après Gad Elmaleh, Tomer Sisley ou Michael Youn, c’est au tour de Thomas Ngijol d’être épinglé par le youtuber à l’affût des plagiats entre comiques. Dans un montage vidéo d’une dizaine de minutes, CopyComic, comme à son habitude, met en parallèle des extraits de spectacle d’un humoriste avec des prédécesseurs qu’il aurait soi-disant plagié ou dont il se serait, tout du moins, inspiré.

Dans le cas de Thomas Ngijol, CopyComic exhume des images d’Eddy Murphy, de Chris Rock, de Dave Chappelle ou Richard Prayor. Les spectacles en question s’étalent des années 80 aux années 2010.

Mais l’humoriste ne s’est pas laissé démonter par ces accusations. Dans une réponse publiée sur Instagram qui lui a « niqué son lundi soir », il commence par dire tout le bien qu’il pense de l’activité de CopyComic :« Tu reflètes vraiment le mal de notre époque, les dérives du net… Les gens sans rien dans leur vie se donnant une raison d’exister sur les réseaux sociaux. »

Le post Instagram de Thomas Ngijol.

Puis, Thomas Ngijol répond point par point aux différents extraits mis en avant dans le montage effectué par CopyComic qui est, il est vrai, assez peu probant. Il explique ainsi ses influences, relève des incohérences de dates, assume des « hommages », souligne des éléments de « mauvaise foi », etc.

Qui veut la peau de CopyComic ?

Depuis plusieurs mois, l’internaute anonyme qui se cache derrière la chaîne YouTube CopyComic, met en évidence des emprunts, voire des plagiats, entre comiques. Gad Elmaleh en tête en a notamment fait les frais et a même fini par reconnaître qu’il y avait « une partie de vrai » dans les éléments mis en avant par CopyComic.





Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire