Favoris au repos, outsiders au boulot



  • Sixième journée du Tour 2 des qualifications asiatiques
  • La Syrie en quête d’un cinquième succès consécutif, contre les Philippines
  • Matches au sommet dans le sud-est de l’Asie

Le Tour 2 des qualifications asiatiques pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™ entre dans sa seconde partie. La Syrie tient une belle occasion de porter son avance en tête du Groupe A à huit points, à condition de s’imposer devant les Philippines. De leur côté, l’Irak, le Qatar et le Viêt-Nam espèrent profiter de cette sixième journée pour conforter leurs aspirations.

En tête de leurs groupes respectifs, l’Australie, le Japon, l’Arabie Saoudite et la République de Corée seront au repos, une situation dont leurs poursuivants pourraientprofiter. FIFA.com fait un tour d’horizon des principales batailles qui vont avoir lieu en Asie.

Le programme

(19 novembre)

Groupe A : Maldives – Guam, Syrie – Philippines
Groupe B : Népal – Koweït, Jordanie – Chinese Taipei
Groupe C : Hongkong – Cambodge, Irak – Bahreïn
Groupe D : Yémen – Singapour, Ouzbékistan – Palestine
Groupe E : Afghanistan – Qatar, Oman – Inde
Groupe F : Myanmar – Mongolie, République kirghize – Tadjikistan
Groupe G : Malaisie – Indonésie, Viêt-Nam – Thaïlande
Groupe H : Turkménistan – Sri Lanka, Liban – RDP Corée

L’affiche

Irak – Bahreïn

Le Groupe C s’est révélé être l’un des plus compétitifs de ce Tour 2, comme en témoigne la décevante troisième place de la RI Iran, pourtant meilleure équipe asiatique. La Team Melli étant au repos, tous les regards se tournent vers le leader irakien, qui accueille le Bahreïn à Amman. Les deux équipes se connaissent bien, pour s’être déjà affrontées à quatre reprises en qualifications pour l’épreuve mondiale. Leur première confrontation dans ce groupe s’était d’ailleurs soldée par un résultat nul. Un temps menés au score, les protégés de Srecko Katanec avaient réussi à arracher un point (1-1). Encouragés par leur récent succès (2-1) sur la RI Iran, les Irakiens visent la confirmation.

Les hommes d’Helio Sousa, quant à eux, se rendent à Amman avec l’intention de faire oublier le nul vierge à Hongkong. Ils pourront compter sur le réalisme de l’attaquant Komail Alaswad, buteur lors du premier match contre l’Irak. Un succès leur permettrait de reprendre les commandes du groupe. De leur côté, les Lions de Mésopotamie miseront sur Mohanad Ali, déjà auteur de quatre réalisations depuis le début des qualifications, dont l’ouverture du score contre la RI Iran. L’autre rencontre du jour mettra aux prises Hongkong et le Cambodge, deux équipes en quête d’un premier succès.

Qatar 2022 qualifiers draw (AFC Round 2) 

Les autres rencontres

Seule en tête du Groupe A, la Syrie reçoit les Philippines à Dubaï en sachant qu’un succès la rapprocherait d’une qualification. Les joueurs de Fajr Irbahim s’appuieront sur Omar Al Somah, auteur d’un doublé lors de la victoire (5-2) face aux Azkals à l’aller. Les visiteurs restent sur un succès 2-1 aux Maldives. Une nouvelle victoire serait l’occasion de réduire l’écart avec leurs adversaires du jour. Dans le même temps, la lanterne rouge Guam reçoit les Maldives, avec l’espoir d’inscrire enfin ses premiers points.

En l’absence de l’Australie, le Koweït et la Jordanie, qui se partagent la deuxième place du Groupe B, ont l’occasion de se rapprocher de la pole position. Le premier se déplace au Népal, un adversaire que les Koweïtiens avaient dominé 7-0 lors de la première manche. La seconde voudra s’imposer devant ses supporters face à Chinese Taipei, malgré le succès étriqué qui avait sanctionné leur première rencontre.

Battu 2-0 en Palestine en ouverture du Groupe D, l’Ouzbékistan a une revanche à prendre. Suite à leur récente défaite 3-2 contre l’Arabie Saoudite, les hommes de Vadim Abramov se retrouvent dans l’obligation de s’imposer, sous peine de voir leurs adversaires s’éloigner. Un succès leur permettrait de reprendre la première place aux Faucons Verts, qui seront au repos. Eldor Shomurodov (FC Rostov) est le principal atout offensif des locaux, mais les deux buts concédés aux Saoudiens dans les dernières minutes ont fait naître quelques inquiétudes sur le plan défensif. Un point derrière les Oq boʻrilar, le Yémen accueille Singapour au Bahreïn. Un succès, associé à une contre-performance de l’Ouzbékistan, lui assurerait la deuxième place.

Leader du Groupe E, le Qatar donne la réplique à l’Afghanistan à Douchanbé, au Tadjikistan. Oman, qui compte une longueur de retard, reçoit l’Inde pour un duel sous tension : la victoire est impérative pour maintenir la pression sur les champions d’Asie. Les locaux auront intérêt à se méfier de l’expérimenté Sunil Chhetri, qui avait ouvert le score au match aller.

Dans le Groupe F, la République kirghize, deuxième, reçoit le Tadjikistan pour un match entre voisins. Les deux équipes voudront s’imposer pour revenir sur le leader japonais. Le bilan des confrontations passées parle plutôt en faveur des visiteurs, qui ont remporté trois des cinq matches en qualifications pour la Coupe du Monde, dont le match aller (1-0), il y a quelques mois. Dans l’autre affiche, le Myanmar tentera de prendre sa revanche sur la Mongolie, vainqueur sur la plus petite des marges à l’aller.

Le Groupe G fait la part belle aux derbies grâce à la présence de quatre sélections du sud-est asiatique. Le Viêt-Nam, qui court toujours après un premier succès en qualifications contre son voisin, reçoit la Thaïlande. Les Dragons Dorés restent sur deux défaites et un nul en trois confrontations. Une victoire consoliderait leur position en tête du groupe, mais une défaite ramènerait au contraire les Chansuk à leur hauteur. Pendant ce temps, la Malaisie affronte l’Indonésie à domicile. Un succès face à la lanterne rouge lui permettrait de se maintenir dans la course.

En l’absence de la République de Corée, leader du Groupe H, le vainqueur de la rencontre entre le Liban et la RDP Corée, tous deux à sept points, s’installera automatiquement dans le fauteuil de leader, les deux équipes n’ayant qu’un point de retard sur les Guerriers Taegeuk. Un nul pourrait faire les affaires du Turkménistan (6 points), à condition que ce dernier parvienne à battre le Sri Lanka à domicile.

Le saviez-vous ?

L’attaquant syrien Omar Al Somah est en tête du classement des buteurs, avec sept réalisations en quatre matches. Ali Mabkhout reste en embuscade, à une unité. Les EAU étant au repos, le capitaine syrien pourrait profiter de cette journée pour se détacher.



RMCSport

A lire aussi

Laisser un commentaire