Par crainte de pressions, la justice laisse Balkany en prison




La cour d’appel de Paris avait accepté la première demande de mise en liberté. Elle refuse la seconde. Elle craint la pression sur les témoins et la concertation avec ses co-prévenus. La bataille entre Balkany et les juges reste serrée. Analyse.



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire