Adèle Haenel relance #MeToo en France



Dans une grande enquête, Mediapart dévoile que l’actrice française affirme avoir été victime de harcèlement sexuel et d’attouchements lorsqu’elle était plus jeune. Ces accusations, qui visent le réalisateur Christophe Ruggia, relancent les questions sur le mouvement MeToo en France.

“Son témoignage est précis, presque clinique. Des dates, des lieux, des faits”, résume Le Temps. Le quotidien fait référence aux propos d’Adèle Haenel, actrice française détentrice de deux césars. La jeune femme s’est confiée à Mediapart sur les violences sexuelles dont elle a été victime entre 2001 et 2004. Et l’enquête du site d’investigation français “laisse a priori peu de place au doute”, assure encore le titre suisse.

Adèle Haenel “met en cause un seul homme, le réalisateur Christophe Ruggia, pour ce qu’elle considère ‘clairement comme de la pédophilie et du harcèlement’, précise Le Temps. Elle raconte avoir été victime d’attouchements et de harcèlement sexuel entre 13 et 15 ans. Elle a notamment expliqué que “Ruggia l’invitait chez lui pour regarder des films, lui embrassait le cou et essayait de la toucher”, précise The Hollywood Reporter.

“Pourquoi personne n’est intervenu ?”

Mais Mediapart ne s’est pas contenté du seul témoignage d’Adèle Haenel”, souligne encore Le Temps.

[…]

Audrey Fisné





Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire