Grossesse : les perturbateurs endocriniens dangereux pour le QI de l'enfant



Des chercheurs affirment que les femmes enceintes exposées à des substances chimiques considérées comme des perturbateurs endocriniens comme les phtalates ou suspectées de l’être comme les substituts du bisphénol A sont plus à risque de donner naissance à des enfants dont les facultés intellectuelles seront moins développées à l’âge de 7 ans.



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire