le soutien de LREM à un candidat socialiste déclenche une guerre larvée au PS



C’est peu dire que La République en Marche (LREM) aborde les municipales de mars 2020 avec la plus grande précaution. Sans élu sortant, le parti né en 2016 agit au cas par cas pour tenter de tirer son épingle du jeu électoral. Quitte à faire le grand écart, quand il ne peut investir de candidat. Ainsi, selon les villes, LREM apporte son soutien à d’autres formations politiques, qu’elles soient de gauche ou de droite. Manière de pouvoir revendiquer leurs é

Pour lire les 75 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.





FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire