Bioéthique 2019 (2) : attention, les embryons humains ne sont pas que des « amas de cellules »



« Puisqu’il s’agit des « lois de bioéthique » et non de principe de compétition internationale, on s’étonne de l’argument avancé par certains d’un risque de « retard » par rapport à des concurrents étrangers, en particulier pour d’éventuels brevets. Pourtant, la loi comme les discours obligés évoquent largement la « dignité » de l’embryon humain et le « respect » qui serait dû à cette potentialité de personne. » (Pr. (…)


Technologies



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire