Attaque à la préfecture de police : ne pas avoir peur de nommer l'islamisme




Le fonctionnaire de la préfecture de police qui a tué quatre de ses collègues le 3 octobre s’était récemment converti à l’islam et, selon un nombre croissant d’éléments, semblait s’être radicalisé. Outre-Rhin, ce journal conservateur s’étonne de la lenteur des autorités françaises à évoquer la piste islamiste.



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire