Vérité, informations, place et valeur de l'Homme (1er volet : le malaise policier)


Chacun jugera des difficultés de carrières auxquelles vont être confrontés le capitaine de gendarmerie qui à Nice a refusé de « charger la foule » et le commandant de CRS qui à Nantes a refusé l’emploi des gaz lacrymogènes. Chacun verra qu’exercer son droit de retrait n’est ni simple réglementairement ni évident conceptuellement…


Société



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire