Deux morts opposées l'une à l'autre : Jacques Chirac / une directrice d'école



J’ai signé une drôle de pétition. Ici, on prendra le mot drôle dans cette acception où il évoque la bizarrerie d’une chose. La pétition que j’évoque n’a rien d’amusant, en elle-même elle n’est pas bizarre ; ce qui l’est c’est la contradiction dans laquelle elle mettra la plupart des signataires et peut-être aussi des non-signataires. Sans doute ce recours à la bizarrerie permet de poser un voile de pudeur sur de l’incohérence ou une (…)


Société



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire