Crise de liquidité



C’est bien la première fois depuis la crise financière de 2008 que la banque centrale américaine a dû déboucher la tuyauterie de Wall Street in extremis. En effet, elle a dû injecter, pendant cinq jours de suite, la semaine passée, 278 milliards USD (RT) dans ce qu’on appelle le marché des « repos » (repurchase agreements ou pension de titres), suite à une hausse soudaine du taux au jour le jour, auquel les banques se prêtent de l’argent entre elles, à 10% (p.a.), taux (…)


Economie



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire