La pilule amère du nucléaire



Il s’agit des pastilles d’iodes que nos chères autorités nous proposent de prendre au cas (improbable ?) qu’une de nos centrales nucléaires connaisse quelque défaillance, et relâche quelques bouffées de pollution radioactive. Sauf qu’il y a loin de la coupe aux lèvres, car ce geste qui se veut rassurant est tout, sauf vraiment adaptée à la situation de crise consécutive à un accident nucléaire majeur. En effet, pour que cette pilule soit efficace, il faut la (…)


Environnement



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire