Le Parlement suspendu, une leçon de démocratie britannique ?


En France, les commentaires ne manquent pas pour blâmer la suspension du Parlement britannique prévue par Boris Johnson entre le 9 septembre et le 14 octobre 2019. La reine, Elisabeth II, y a donné son accord, le 28 août 2019. Cette dernière est, elle-même, parfois mise en cause dans ce qui est considéré comme une dérive autoritaire. Et pourtant, c’est aller un peu vite en besogne en ignorant le fait que la démocratie, au pays de sa gracieuse majesté, dispose d’une ancienneté et d’une résilience bien plus importante que la nôtre.


Europe



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire