Niels Bohr s'est trompé



Le postulat quantique de Bohr est faux, mais cela renforce l’intérêt qu’on doit porter à la mécanique quantique. En 1927 Niels Bohr énonce le « postulat quantique » : « Tout processus atomique présente un caractère de discontinuité, ou plutôt d'individualité, complètement étranger aux théories classiques, et caractérisé par le quantum d'action de Planck ». Montrons ici qu’il s’est fourvoyé sur l’incapacité de la physique classique à décrire (…)


Technologies



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire