Turquie : plus de 300 000 livres détruits ou la volonté de contrôler les consciences



Un certain affaiblissement observé dans l’entourage du sultan d’Ankara est probablement à l’origine de deux faits majeurs en Turquie. D’une part, les velléités de plus en plus flagrantes d’anciens cadres de l’AKP (le parti islamo conservateur de Recep Tayyip Erdogan au pouvoir depuis presque vingt ans en Turquie) ont commencé à s’organiser en déclarant leur volonté de créer de nouveaux partis politiques ; c’est notamment la cas d’Ahmet (…)


International



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire