Faux départ pour la jeune démocratie tunisienne ?



En attendant d’y voir plus clair une chose est sûre : La Tunisie n’est pas – ou pas encore – la France et ce malgré le fait que le pays de « la révolution du Jasmin » aime se comparer au pays de Molière. Youssef Chahed annonce le 31 juillet sa candidature à la présidentielle tunisienne du 15 septembre mais ne démissionne pas de son poste de chef de gouvernement ! On est déjà le 8 août est le candidat unique du parti Tahya Tounes (Vive la Tunisie) est toujours le Premier (…)


International



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire