Georges Mandel, la clairvoyance assassinée



« Mandel vient sans que je l’invite, moyennant quoi j’oublie de le retenir à déjeuner. Mais ne dites pas de mal de ce phénomène. Mandel n’a pas d’idées mais il les défendrait jusqu’à la mort. » (Clemenceau). Dans la forêt de Fontainebleau, il y a soixante-quinze ans, le 7 juillet 1944, un résistant et ancien ministre de la Troisième République fut assassiné par des miliciens collaborateurs, peut-être en représailles à l’assassinat du Ministre de la (…)


Politique



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire