L’Olympique lyonnais, “faiseur de reines” et pionnier de l’égalité femmes-hommes




La Coupe du monde féminine de football s’achève dimanche 7 juillet sur une finale États-Unis – Pays-Bas jouée à Lyon, au Parc OL. Les partipantes au Mondial sont d’ailleurs nombreuses à avoir joué pour l’Olympique lyonnais, club français qui est devenu un véritable vivier de grandes joueuses, souligne le Washington Post. Pas étonnant, dès lors, que la capitale des Gones soit un bastion du football féminin. 



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire