L’accord Fiat-Renault sabordé par le gouvernement français




Dans la nuit du 5 au 6 juin, un communiqué de Fiat Chrysler Automobiles a annoncé que le groupe italo-américain renonçait à fusionner avec Renault. Un rebondissement inattendu dont la responsabilité, selon la presse italienne, revient à l’exécutif français.



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire