Peter Higgs, sa particule (son boson), son champ quantique, son Nobel et Stephen Hawking



« Au cours de ma première année comme maître de conférence [1960], j’étais à la recherche d’un programme de recherche qui valait le coup. Pendant les quatre années précédentes à Londres, j’avais perdu mon chemin dans la physique des particules et je m’étais intéressé à la gravité quantique. La symétrie m’avait fasciné depuis mes années d’étudiant et j’étais embarrassé par les symétries approximatives [approximate symmetries] (que l’on appelle (…)


Technologies



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire