L'Algérie : révoltée ou avortée ? Un bilan post-partum




Qu’une montagne accouche d’une souris, cela n’est pas du tout étonnant. Mais qu’une révolution accouche d’un dictateur, voilà le comble de la calamité ! Parfois, il est bon de rappeler certaines vérités historiques, y compris celles qui font mal. L’Algérie n’a jamais été entièrement indépendante. Elle n’a jamais été réellement libre. Elle n’a jamais été pleinement démocratique. De simulacre en simulacre, elle a traversé le XXe siècle (…)


Société



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire