la drôle de petite annonce de Mahut, privé de partenaire de double



Depuis leur succès à l’Open d’Australie, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ont eu une vie de couple assez agitée. Quelques jours après avoir conquis leur quatrième titre majeur à Melbourne, l’Alsacien a appelé son partenaire pour lui annoncer qu’il comptait faire une pause dans leur association afin de se concentrer uniquement sur le simple, où il est actuellement 49e mondial.

Les JO 2020 toujours en point de mire

Si les deux Français ont rejoué, et perdu, ce lundi à Monte-Carlo, ils ne défendront pas leur titre à Roland-Garros et ne fouleront pas plus le gazon de Wimbledon. Une décision assumée. « Si je ne le fais pas maintenant, je ne le ferai jamais. Nicolas a reçu cette décision comme il le pouvait », nous a dit Herbert à Monte-Carlo.

Dans une pièce de boulevard, on dirait que l’Angevin se retrouve dans une situation de mari trompé. Mais il a digéré ce coup de téléphone. « C’est une décision que j’ai acceptée, assure-t-il. Pierre-Hugues a 28 ans, c’est le moment ou jamais pour lui. Maintenant, on est clairs sur nos objectifs: on a les Jeux Olympiques 2020 en point de mire. »

Mais de loufoque, la situation est devenue critique car Nicolas Mahut n’a toujours pas trouvé de partenaire pour les deux prochains Grands Chelems. « Je nous ai mis des bâtons dans les roues, confie, un peu gêné, Pierre-Hugues Herbert. Nicolas est dans une situation compliquée. C’est un casse-tête pour lui. »

Julien Benneteau ne peut plus postuler

A 37 ans, Nicolas Mahut avait rêvé d’une fin de carrière plus linéaire. C’est tout l’inverse. « J’ai passé une annonce sur le site intranet de l’ATP. J’ai discuté avec pas mal de joueurs. Je pensais que ce serait plus facile d’avoir le même partenaire. Je veux un gars avec qui je peux jouer les deux Grands Chelems et les Masters 1000. Et j’ai plutôt des propositions de joueurs entre 60 et 100 (Ndlr. Un classement insuffisant pour intégrer les tableaux des Masters 1000). Je vais décider dans les deux prochains jours. C’est une période trouble, tout ce que je déteste. »

La solution miracle aurait été de jouer avec Julien Benneteau. « On avait évoqué cela lors d’un déjeuner, dit Mahut. Cela aurait été sympa, on aurait pris du plaisir. Mais Julien a officiellement pris sa retraite. Et il faut six mois pour se réinscrire sur les listes de contrôle anti-dopage… ». Sans être à quitte ou double, la situation de Nicolas Mahut n’est pas vraiment enviable.





RMCSport

A lire aussi

Laisser un commentaire