Emmanuel Macron « va continuer à faire la politique » de « l’oligarchie financière »



« On a l’impression que le chef de l’Etat a organisé une grand psychothérapie de groupe comme si c’était de cela que la France avait besoin », a ironisé dimanche le député LFI Eric Coquerel, alors que le chef de l’Etat doit s’exprimer lundi soir.

Emmanuel Macron « va continuer à faire la politique de ceux qu’ils l’ont amené au pouvoir, l’oligarchie financière », a réagi dimanche soir sur franceinfo le député LFI de Seine-Saint-Denis Eric Coquerel, alors que le chef de l’Etat doit prendre la parole lundi soir pour faire des annonces à l’issue du grand débat.

« Je me souviens des propos d’Emmanuel Macron à l’entrée du grand débat, il ne touchera pas à sa politique », assure Eric Coquerel. « Il va continuer à faire la politique de ceux qu’ils l’ont amené au pouvoir, l’oligarchie financière. Il ne touchera pas aux milliards d’euros de privilèges qu’il a accordés depuis qu’il est arrivé à l’Elysée à ceux qui détiennent le capital en France. C’est à eux qu’il doit son pouvoir et c’est pour eux qu’il va continuer à l’exercer ».

Le député LFI « n’attends pas de miracle » des annonces du chef de l’Etat. « Les décisions ne seront que ce que le président de la République s’apprêtait à faire au pays avant le 17 novembre : des mesures institutionnelles où l’Assemblée nationale aura encore moins de pouvoir ». Eric Coquerel n’attend pas de grand tournant de la part du président de la République. « Si Emmanuel Macron faisait le grand tournant de l’égalité sociale, de la relance de l’activité économique et d’une vraie transition écologique, j’en serai ravi ».

Le député de Seine-Saint-Denis reste très critique sur l’attente suscitée par la prise de parole du chef de l’Etat. « Cette espèce de suspens où nous somme suspendu aux décisions d’une seule personne, c’est peut-être le reflet de la Ve République, mais pas de la démocratie telle que je l’entends. On a l’impression que le chef de l’Etat a organisé une grand psychothérapie de groupe comme si c’était de cela que la France avait besoin », ironise Eric Coquerel.



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire