cinq mois de gestion de crise au sommet



C’est inédit. Sur Twitter, Emmanuel Macron fait lui-même la promotion de son intervention de lundi 15 avril au soir. Le président de la République est en première ligne, après cinq mois de crise. Le 2 décembre, au lendemain du troisième samedi de manifestations des « gilets jaunes » émaillé de violences, il se rend dès son retour du G20 en Argentine à l’Arc de triomphe, un geste de fermeté. Pas de commentaire, mais l’Élysée fait savoir que le chef de l’État ne changera pas de cap face aux « gilets jaunes ».

Pourtant, il va bientôt lâcher du lest, le 10 décembre, il annonce un plan de 10 milliards d’euros. Des mesures qui ne suffisent pas à calmer la colère des « gilets jaunes ». Emmanuel Macron cherche alors une sortie de crise, et le 13 janvier, dans une lettre aux Français, il propose un grand débat national pour répondre à leurs interrogations. Un débat sans précédent. Le chef de l’État s’y investit pleinement, trop pour certains. Il fait le tour de France en 90 jours. Lundi 8 avril, le grand débat s’est achevé par la restitution. Après cinq mois, Emmanuel Macron a toutes les cartes en main pour apporter les réponses aux Français.

Le

Les autres sujets du



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire