Grand débat national : polémique sur la restitution



Cahiers de doléances, réunions, propositions écrites… Tout devait remonter et être restitué. Or, une partie des contributions n’a pas encore été traitée. Sur 629 000 pages de contributions écrites, 380 000 ont été analysées. Pour sa défense, le gouvernement assure que ce retard était déjà signalé dans les documents rendus publics en début de semaine, et que cela ne fausse pas les résultats.

« Les garants ont dit dans leur rapport qu’ils considéraient qu’il y avait suffisamment de matière analysée pour que la restitution soit fidèle », déclare la secrétaire d’État Emmanuelle Wargon. Pour l’opposition, c’est toute l’opération du grand débat qui est faussée. « À ce débat n’a participé qu’une infime minorité de la population française (…) le tout pour répondre à des questions qui étaient biaisées d’avance », estime Manon Aubry, tête de liste La France insoumise aux élections européennes. Le gouvernement l’assure : après trois mois de débat, il n’ignore rien des attentes des Français.

Le

Les autres sujets du



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire