Affluence record pour l’OL, qui écrase le PSG et fonce vers un 13e titre d’affilée



Le Groupama Stadium réussit aux filles de l’OL. Programmées en prime-time dans l’enceinte rhodanienne, les joueuses de Reynald Pedros n’ont pas manqué l’occasion de se faire remarquer ce samedi.

Opposées à leurs plus grandes rivales du PSG, les Lyonnaises ont rossé leurs dauphines (5-0), déjà menées de trois buts à la mi-temps, sous les hourras des 25.907 supporters présents en tribunes. Une affluence record en France, clubs et sélections confondues, signe de la bonne santé des compétitions féminines à deux mois de la Coupe du monde dans l’Hexagone.

Renard a passé la barre des 100 buts

Côté terrain, les « Fenottes » ont mis la main sur le match dès la 7e minute. Lancées par la 16e réalisation en D1 d’Ada Hegerberg, elles ont mis fin au maigre suspense en fin de premier acte, grâce à Eugénie Le Sommer (40e) puis Wendie Renard sur penalty (45e). Légende vivante de la section féminine de l’OL, la capitaine et défenseur a marqué le 100e but de sa carrière lyonnaise, le tout en 338 matchs.

Sous les yeux d’Antero Henrique, le directeur sportif du club parisien, les Parisiennes ont subi la foudre d’Hegerberg et consorts pendant 90 minutes. La Norvégienne, premier Ballon d’or féminin de l’histoire, est d’ailleurs impliquée sur quatre buts des siennes. Dzsenifer Marozsan, d’une finition puissante (59e), et la Néerlandaise Shanice Van de Sanden, en un-contre-un (90’+2), achevaient leur adversaire. Symbole du naufrage parisien, l’attaquante Marie-Antoinette Katoto, en ballottage défavorable pour une place à la Coupe du monde, n’a amené aucun danger et a quitté le terrain à la 65e minute.

A voir >>> Bruno Genesio explique pourquoi il quittera l’OL

L’OL signe une performance majuscule pour son 500e match officiel depuis sa création en 2004. Un récital d’autant plus parlant qu’il s’agit seulement de la première défaite des Parisiennes en championnat cette saison. Le 1-1 glané par les Parisiennes en phase aller a paru bien loin cette saison, où l’OL a également éliminé les protégées d’Olivier Echouafni de la Coupe de France en février (1-0).

L’OL n’a plus qu’à conclure

Les Rhodaniennes connaissent leur programme pour être sacrées une treizième fois d’affilée, la dix-septième au total : un déplacement à Dijon le 24 avril avant, peut-être, d’assurer le titre contre Metz à domicile le 4 mai. Un planning sur mesure, d’autant que le PSG affrontera Bordeaux puis Guingamp. Le goal average largement favorable de Lyon (71 buts contre les 47 du PSG) augure déjà d’un treizième titre d’affilée.

Elles pourront alors se concentrer sur la Coupe de France et la Ligue des champions, elles qui courent aussi après le sixième succès continental de leur histoire. Pour ce faire, l’OL devra se défaire de Chelsea en demi-finale. Les Londoniennes avaient disposé du PSG en quarts de finale.





RMCSport

A lire aussi

Laisser un commentaire