Édouard Philippe laisse les annonces à Emmanuel Macron



Le Premier ministre ne pouvait pas devancer Emmanuel Macron qui doit faire des annonces la semaine prochaine concernant le grand débat. Mais Édouard Philippe a livré un indice sur les décisions du président de la République : « Toute hésitation serait une faute, toute frilosité impardonnable, tant le besoin de changement est radical. » Ainsi, on comprend que « plus rien ne sera comme avant », comme le souligne Valérie Astruc en duplex de l’Élysée.

« Emmanuel Macron est condamné à la créativité »

« Emmanuel Macron devrait annoncer la semaine prochaine des mesures puissantes, concrètes et de court terme. Il devrait aussi lancer des chantiers de long terme pour fonder, je cite ‘une République contractuelle’. C’est-à-dire une nouvelle démocratie participative. Emmanuel Macron est condamné à la créativité, conscient que se joue là son quinquennat », analyse Valérie Astruc.

Le

Les autres sujets du



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire