ces villes qui réussissent à attirer les commerces en centre-ville



C’est une ville de plus en plus abandonnée par les commerces. À Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), les pancartes « à vendre » décorent désormais les vitrines. « J’aime ma ville et ça fait mal au cœur de la voir comme ça », confie une habitante. La mairie a donc décidé de racheter les boutiques vides une à une pour 1,5 million d’euros. « Nous l’avons racheté, nous finançons des travaux et nous le remettons sur le marché. C’est-à-dire que nous le louons à un loyer qui est deux fois inférieur », détaille Frédéric Cuvillier, maire de Boulogne-sur-Mer, à propos d’un commerce. Un grand local pour un loyer très avantageux dont profitera prochainement un magasin bio. À coups de manœuvres pour revitaliser le centre-ville, le maire a fait passer son taux de vacance de 17% à 8%.

Dans la Loire, à Saint-Étienne, plus d’1 commerce sur 10 est fermé. Pour redonner vie au centre-ville, le maire Gaël Perdriau a développé des commerces éphémères, à qui il offre le loyer. 40 000 euros d’argent public ont également été investis pour des travaux. Avec sa nouvelle politique, Saint-Étienne compte plus d’ouvertures de commerces que de fermetures depuis trois ans.

Le

Les autres sujets du



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire