Aqmi revendique l'attentat qui a coûté la vie au capitaine français Laycuras au Mali




Le groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (JNIM), opérant en Afrique de l’Ouest et dans le Sahel pour le compte d’Aqmi, a revendiqué, dimanche, l’attentat dans lequel un médecin militaire français a été tué le 2 avril.



France24

A lire aussi

Laisser un commentaire