Corse : l'appel à une "île morte" a-t-il été entendu ?




Emmanuel Macron est venu en Corse jeudi 4 avril pour sa quinzième et dernière étape de son tour de France des régions, censé répondre à la crise des « gilets jaunes ». Un choix risqué sur fond de tensions avec les nationalistes, qui avaient appelé à une « île morte ».



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire