ces entraîneurs qui pourraient succéder à Genesio en cas de départ



Laurent Blanc (libre)

L’option la plus crédible. Libre, Laurent Blanc ne coûterait pas d’indemnités de recrutement. Sans club depuis plus de deux ans et demi, Blanc cherche un banc de touche depuis plusieurs mois déjà.

Sacré champion de France avec Bordeaux (2009) puis le PSG (2014, 2015, 2016), l’ancien Mancunien de 53 ans connaît parfaitement la Ligue 1. Son charisme, son CV et son profil de manager à l’anglaise plaisent à Jean-Michel Aulas, très souvent en contact avec lui. Et pourrait permettre un nouveau lien avec certaines franges de supporters mécontents. 

Patrick Vieira (OGC Nice)

Le champion du monde 98 est Ligue 1 compatible. Sa première saison à Nice, malgré des moyens offensifs appauvris, en est la preuve. Son président a changé, et Vieira n’est plus certain de faire autant partie intégrante du nouveau projet des Aiglons malgré leur 8e place actuelle.

Surtout si l’OL venait à se pencher sur son cas. Jeune entraîneur (42 ans), habitué à manœuvrer les talents d’un centre de formation, il serait une option de présent et d’avenir pour le club rhodanien. Pas certain toutefois que le Gym ne l’entende de cette oreille.

A lire >>> Mourinho, Blanc… Jean-Michel Aulas fait le point

José Mourinho (libre)

José Mourinho est libre depuis son licenciement de Manchester United en décembre. Le Portugais, consultant à la télévision russe, multiplie les pistes pour trouver un nouveau club. Fin mars, son entourage – dont son agent Jorge Mendes – avait laissé entendre que Lyon et Monaco étaient les deux points de chute possibles en Ligue 1. 

Sa venue serait un énorme coup médiatique pour l’OL mais une cohabitation avec l’omnipotent Jean-Michel Aulas paraît aujourd’hui compliquée. « Mourinho n’est pas compatible avec notre économie », a d’ailleurs tempéré le président lyonnais dans l’Equipe ce jeudi. Il explique tout de même avoir échangé avec le Portugais lors de la dernière Coupe du monde, alors que la connexion existe depuis 2017 avec l’OL. « Vous savez, j’ai essayé de faire venir José Mourinho il y a deux ou trois ans. Mais je n’en avais pas les moyens », expliquait JMA pour RMC Sport. Le début du grand bluff ?

Julien Stéphan (Stade Rennais)

La grosse cote de cette liste. Entraîneur de la réserve rennaise en début de saison, proche d’un poste d’adjoint dans le staff de Thierry Henry à Monaco, le jeune entraîneur rennais a pour lui d’avoir fait tomber l’OL à deux reprises au Groupama Stadium depuis sa nomination en décembre dernier. Deux prestations de choix pour celui qui a relancé un Stade Rennais moribond, seulement éliminé par Arsenal en 8es de finale de Ligue Europa. Comme un symbole, il est à l’initiative du succès qui rend l’avenir de Bruno Genesio toujours plus précaire.

Oliver Létang tient à lui et pourrait étendre son bail qui court actuellement jusqu’en juin 2020. A moins que Jean-Michel Aulas ne se montre plus offensif. « Lyon c’est une institution qui est très forte. Ils vont trouver la bonne personne si Bruno ne poursuit pas », a réagi Stéphan en conférence de presse. La connexion est forcément établie.





RMCSport

A lire aussi

Laisser un commentaire