EELV, PS et Génération.s en ordre dispersé



L’écrivain et journaliste Raphaël Glucksmann et le patron du Parti socialiste Olivier Faure ont lancé lundi 25 mars leur campagne pour les élections européennes à Creil (Val-d’Oise). Une alliance inattendue. Olivier Faure pense que la renaissance du parti se trouve au-delà des appareils. Raphaël Glucksmann, fondateur du mouvement Place publique, chantre du rassemblement à gauche, doit se contenter de cette union a minima. Les deux hommes ont été rejoints par le parti Nouvelle Donne. La liste pour les européennes est en construction.

Benoît Hamon, lui, voit plus grand. À Bruxelles (Belgique) lundi soir, il lançait avec Yanis Varoufakis, l’ancien ministre grec des Finances, le Printemps européen, un programme partagé par des partis de même sensibilité à travers l’UE. Pour le chef de file de Génération.s, l’enjeu est là, au-delà du scrutin national.

Tradition d’autonomie respectée chez les écologistes aux élections européennes. Leur souci n’est pas l’alliance à gauche, mais la présence de Pascal Canfin et Pascal Durand, ex-EELV, sur la liste LREM. La page 2017 est donc tournée. La campagne commune est devenue, en deux ans, tribunes à part. Si rien ne bouge d’ici le 26 mai, chacun fera les comptes de son côté.

Le

Les autres sujets du



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire