Giroud peut-il dépasser Platini et Henry?



Une route dégagée jusqu’à l’Euro 2020 et des adversaires prenables

Sauf méforme énorme ou blessure, Olivier Giroud semble avoir un chemin dégagé jusqu’à l’Euro 2020. Et la latitude pour combler son retard de 6 buts sur Michel Platini (51, 0.56/match). L’attaquant jouit d’une énorme cote auprès de Didier Deschamps qui n’a pas encore instauré de concurrence à son poste. En marquant lors des trois derniers matchs des Bleus (Uruguay, Moldavie, Islande), l’attaquant a justifié cette confiance, qui ne s’est pas effritée malgré son mutisme lors de la Coupe du monde 2018. S’il continue d’être appelé en sélection jusqu’à l’Euro (en cas de qualification), Giroud pourrait disputer a minima 12 matchs internationaux jusqu’à l’été prochain (huit de qualification, un amical et trois éventuels en phase de poule de l’Euro), en attendant la tenue d’autres matches amicaux. 

Il affiche une moyenne de buts par match à 0.39 (0.4 pour Mbappé et 0,41 pour Griezmann) avec des périodes de disette et d’autres de réussite (8 buts en 8 matchs entre octobre 2015 et juin 2016, 6 buts en 4 matchs en mars et juin 2017). Durant l’année à venir, l’attaquant de Chelsea affrontera, avec les Bleus, des équipes de moindre renommée (Andorre, Albanie, Moldavie, Islande) qui pourraient l’aider dans sa quête de deuxième place des buteurs de l’histoire de l’équipe de France. Et réciproquement puisque son profil est utile face à des défenses regroupées. Et comme les Bleus viennent d’inscrire huit buts en deux matchs, cela ouvre de belles perspectives.

A 32 ans (il en aura 33 le 30 septembre), l’attaquant a encore au moins une voire deux belles années devant lui et donc une chance réelle de rejoindre une légende vivante du football français, Platini. Pour Thierry Henry (51 buts en 123 sélections, 0.41 but/match, soit 16 longueurs d’avance sur Giroud), cela semble compliqué. A titre informatif, ses 17 derniers buts en Bleus se sont étalés sur plus de deux ans et demi et 37 matchs (entre l’Islande à l’Euro, le juillet 2016, et… l’Islande, en qualif de l’Euro 2020). Pour égaler ou dépasser « Titi », Giroud devrait vraisemblablement étaler sa carrière après l’Euro. A moins de cartonner sur l’année à venir.

Mbappé et son avenir en club pourraient lui compliquer la tâche

Les deux buts de Giroud en ce mois de mars pourraient être un tournant dans la carrière internationale du joueur puisqu’ils repoussent un peu le débat sur le positionnement de Kylian Mbappé en pointe. Celui-ci semble inévitable même si la star du PSG, actuellement exilée à droite avec les Bleus, ne réclame pas publiquement son recentrage. S’il était déplacé, cela se ferait automatiquement aux dépens de Giroud, au profil complètement différent. Malgré la confiance de Deschamps, ce dernier doit continuer de marquer et de bien combiner avec Griezmann et Mbappé. 

« Tant que je le sélectionne et que je le fais jouer, il pourrait s’en rapprocher (de Platini, ndlr), a confié Deschamps après la Moldavie. Je ne suis pas là pour l’aider. Je suis là pour que, quand il est sur le terrain, il continue de marquer.  » Cela pourrait aussi dépendre de la concurrence même si Wissam Ben Yedder et Alexandre Lacazette, performants en club, passent encore derrière Giroud. La clé de « l’objectif Platini » passera aussi par son avenir en club.

Peu utilisé par Maurizio Sarri à Chelsea, l’ancien joueur de Montpellier brille en Ligue Europa (9 buts) et prend les miettes que l’Italien lui donne en Premier League. En fin de contrat l’été prochain, le joueur se verrait bien revenir en France. Mais les Blues disposent d’une option pour prolonger le joueur d’une année. Et l’interdiction de recrutement prononcée par la FIFA pourrait les pousser à l’activer. Ce qui ne serait pas forcément une grande nouvelle pour l’international français, surtout si Sarri reste en poste. 





RMCSport

A lire aussi

Laisser un commentaire