des agents payés au mérite



Heddy Bouchemit est agent municipal. Il veille sur tous les équipements extérieurs de la ville de Suresnes (Hauts-de-Seine). Depuis quatre ans, il est en partie rémunéré au mérite. Si son travail est jugé satisfaisant, il a droit à une prime. Dans sa catégorie, une prime de 10% correspond à 30 € de plus chaque mois sur sa feuille de paye. Mais le régime indemnitaire des fonctionnaires peut aussi être revu à la baisse. Exemple : un agent jugé très bon touche 200 € de plus par mois face à un agent à améliorer. Cette prime au mérite, Sophie Racle, directrice de l’événementiel à la mairie, a aussi pu en bénéficier. « Au-delà de la rémunération, c’est surtout un sentiment de reconnaissance, d’équité et d’égalité« , explique-t-elle à France 2.

Bon ou mauvais agent, les appréciations sont parfois contestées devant les syndicats, qui depuis quatre ans acceptent cette politique et défendent les agents. Pour les élus municipaux, le système porte ses fruits. Ils remarquent moins d’absentéisme et davantage d’engagement.



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire