dans quels clubs de Ligue 1 Giroud pourrait rebondir?



En manque de temps de jeu à Chelsea, où Maurizio Sarri l’aligne surtout en Ligue Europa, Olivier Giroud pourrait être tenté par un changement de club l’été prochain. Ces dernières semaines, dans plusieurs entretiens, le champion du monde français a été sondé sur la possibilité d’un retour en Ligue 1. Un championnat qu’il a quitté en 2012 pour mettre le cap sur l’Angleterre et Arsenal. Sept ans plus tard, difficile d’imaginer Giroud revenir à Montpellier. Lyon et Marseille ressemblent à des destinations plus probables pour l’attaquant de 32 ans, qui sera en fin de contrat à partir du mois de juin.

OL: Aulas ne le lâche pas

Jean-Michel Aulas ne s’en est jamais caché. Il apprécie le profil de l’international français. « J’avais rêvé de le faire venir pendant l’été et j’avais même appelé Arsène Wenger pour avoir plus de renseignements, un garçon comme Gérard Houllier le connaît bien aussi. On en avait discuté quand j’étais à Moscou avec l’équipe de France pendant la Coupe du monde. Les choses n’ont pas pu se faire, de son fait », confiait le président lyonnais début février dans les colonnes du Figaro. Le dossier n’est pas refermé. « A l’été, c’est sûr que Giroud va m’intéresser », avait assuré Aulas. Questionné mercredi par Le Progrès sur cet intérêt lyonnais, Giroud s’est dit flatté. « Je suis très content de l’intérêt de certains clubs français à mon égard. L’OL est un club avec de très bons jeunes, de très bons joueurs, un très bon staff », a-t-il glissé. Avec Moussa Dembélé et Giroud, l’OL aurait deux attaquants axiaux de grand talent lui permettant de viser loin dans plusieurs tableaux. Mais il faudrait sans doute laisser partir d’autres joueurs pour s’offrir le 9 des Bleus. « On a une ligne d’attaque très bien fournie. Si quelqu’un de devant partait, ça pourrait nous intéresser », avait précisé Aulas auprès du Figaro.

Marseille: Giroud a « toujours été fan de l’OM »

Dans sa quête du fameux « grantakan » tant désiré par les supporters, l’OM s’est intéressé dans un passé récent à Giroud. En juillet 2018, RMC Sport expliquait ainsi que la direction olympienne avait entrepris des discussions avec l’entourage du champion du monde. En interne, son profil faisait l’unanimité. Son nom avait déjà été évoqué un an plus tôt du côté de la Canebière. « Je suis très flatté d’avoir été courtisé par l’OM, et aussi par l’OL, à un certain moment. J’ai toujours été fan de l’OM, depuis tout petit. Pour moi, ça représente encore beaucoup. C’est un grand club avec un beau projet. J’ai eu des personnes au téléphone qui ont essayé de me convaincre », avait alors réagi Giroud, en août 2017, dans l’émission Team Duga sur RMC. Par rapport aux autres clubs séduits par Giroud, l’OM présente donc l’avantage d’être celui que supportait l’attaquant dans sa jeunesse. Pas sûr que ce soit toutefois suffisant pour convaincre Giroud de poser des valises à Marseille. Une qualification pour la Ligue des champions en fin de saison serait un autre argument intéressant. Il faudra aussi savoir ce que Mario Balotelli décide pour son avenir. L’été prochain, l’Italien sera de nouveau libre. S’il décide de ne pas rempiler, l’OM devra encore se lancer dans la recherche d’un attaquant. La piste menant à Giroud pourrait alors être relancée.

Bordeaux, Monaco…?

Ce serait un énorme coup pour les Girondins. Et le premier très gros renfort de l’ère GACP. Selon Sud-Ouest et France 3 Nouvelle-Aquitaine, les nouveaux propriétaires américains de Bordeaux auraient un œil sur l’ancien Montpelliérain, qu’ils auraient même sondé cet hiver. Contacté par Sud-Ouest, GACP a toutefois répondu « n’avoir jamais eu de contact » avec le principal intéressé. La plus-value apportée par Giroud au sein de l’effectif bordelais serait indéniable en termes d’expérience et d’efficacité. Mais des facteurs n’incitent pas franchement à l’optimisme. Actuel 13e de Ligue 1, Bordeaux est plutôt mal parti pour accrocher une place européenne, ce qui pourrait refroidir Giroud. Ses émoluments pourraient être un autre frein. Cette donnée ne poserait a priori pas de problèmes à Monaco, qui pourrait voir partir Radamel Falcao partir l’été prochain. En Principauté, Giroud retrouverait Cesc Fabregas, avec qui il a évolué à Chelsea. Parmi les autres clubs capables d’offrir à Giroud l’opportunité de jouer en Coupe d’Europe la saison prochaine, figurent Lille ou encore Saint-Etienne. Mais comme pour Bordeaux, il faudrait que ces clubs acceptent de consentir à un important effort salarial.





RMCSport

A lire aussi

Laisser un commentaire