accusé d’avoir envoyé des photos pornographiques, le maire du Havre démissionne



Luc Lemonnier, maire du Havre (Seine-Maritime), a démissionné jeudi soir de son poste, annonce France Bleu Normandie. Il était accusé d’avoir envoyé des photos pornographiques.

Il a décidé de démissionner : Luc Lemonnier, maire du Havre (Seine-Maritime), a annoncé jeudi 21 mars qu’il quittait son poste, rapporte France Bleu Normandie. « J’ai décidé de présenter ma démission de mes fonctions et mandats à la Ville du Havre et à la communauté urbaine », écrit-il dans un communiqué. « Cette décision mûrement réfléchie s’est imposée à moi en raison de la nécessité de protéger ma famille et mes proches. »

Il était accusé par une femme d’avoir envoyé des photos pornographiques, le mettant en scène nu. C’était avant que Luc Lemonnier ne devienne maire du Havre, en 2017, en remplacement d’Edouard Philippe, appelé à Matignon. L’élu aurait continué ces envois pendant son mandat. Cependant, la personne qui a reçu les images n’a porté plainte. Cette semaine, le maire du Havre s’est défendu, par la voix de son avocat, affirmant que ces échanges de messages sont intervenus dans un cadre « entre adultes consentants »

L’accusatrice était une ancienne colistière d’Edouard Philippe, Premier ministre et ancien maire de la ville. Cette dernière avait envoyé une lettre anonyme au Premier ministre et aux élus de la majorité, à laquelle elle avait joint une photo de Luc Lemonnier dénudé. Elle l’accusait de comportements inappropriés envers des femmes. 

Luc Lemonnier avait porté plainte pour « diffamation » et « diffusion de photos sans l’accord de la personne ». La femme qui avait envoyé la lettre et son mari avaient écopé d’un rappel à la loi. Selon son accusatrice, le maire du Havre lui avait envoyé une dizaine de selfies en 2017. Elle assure ne pas avoir porté plainte parce qu’elle avait estimé ne pas avoir été prise au sérieux.



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire