Edouard Philippe reformule le vœu d’une transition dans un “délai raisonnable”



“Nous respectons pleinement la souveraineté de l’Algérie”, a rappelé ce mardi Edouard Philippe, lors des questions au gouvernement du Sénat. Alors que le Président algérien Abdelaziz Bouteflika a annoncé qu’il renonçait à un cinquième mandat, tout en reportant la présidentielle du 18 avril, prolongeant ainsi son actuel mandat, beaucoup craignent qu’il se maintienne indéfiniment au pouvoir.  

Depuis le début du mouvement social algérien, l’exécutif français fait preuve de retenue vis-vis de la crise politique algérienne, afin d’éviter toute ingérence dans les affaires de cette ancienne colonie française. Emmanuel Macron a ainsi “salué” la décision du chef d’Etat africain, tout en invitant à une transition politique “dans un délai raisonnable”. Un “voeu” reformulé ce mardi par le Premier Ministre. 

Friday for future, c’est le nom du mouvement européen de la jeunesse contre le changement climatique. Celui-ci prend la forme d’une grève, chaque vendredi, à l’instar de celle prévue en France le 15 mai prochain. Lundi, le ministre de l’Education a toutefois pris tout le monde de court en annonçant la tenue de débats dans les lycées ce même vendredi. “Un paradoxe au moment où on repousse le projet de loi sur l’énergie”, constate Christian Manable. Le sénateur socialiste a en effet interpellé Jean-Michel Blanquer sur la stratégie de la France pour le climat, lequel a répondu que “beaucoup a été fait depuis une quinzaine d’années”. Et de citer la place du “développement durable” dans les programmes scolaires, ainsi que le label “E3D”, qui “permet aux élèves de se mobiliser eux-mêmes pour trouver des solutions”. Lancé en août 2013, cette labellisation fixe deux objectifs aux établissements scolaires : mettre en valeur des projets d’éducation au développement durable, et développer des partenariats avec des établissements territoriaux. “Les jeunes sont des vecteurs, car ils influencent leurs familles, les communes dans lesquelles ils vivent”, ajoute le ministre. Et d’ajouter : “Ce qui va se passer vendredi aura beaucoup d’importance. Et le 5 avril prochain, nous réunirons l’ensemble des représentants lycéens de France pour structurer les propositions de la jeunesse.” Vendredi 5 avril, encore un vendredi.  



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire