Au Bénin, l'opposition réclame le droit de participer aux législatives




C’est une première au Bénin depuis trente ans. Aucun des partis de l’opposition ne pourra se présenter aux législatives qui auront lieu le 28 avril prochain. Seuls deux partis, soutiens du pouvoir en place, ont été autorisés à concourir par la Commission électorale. L’opposition est descendue dans la rue lundi 11 mars pour exiger la réintégration de ses candidats dans le processus électoral. Au nom « d’élections inclusives », plus de 50 000 personnes selon les organisateurs et environ 5 000 selon la police ont participé à cette mobilisation. Face au tollé déclenché dans le pays, le président Talon, a reçu dans la foulée les représentants de plusieurs partis et proposé de s’en remettre au Parlement pour « sortir de l’impasse », mais l’opposition a boycotté la rencontre. Les reporters de France 24, Emmanuelle Sodji et Raphaël Ntale, sont allés à la rencontre des partisans de l’opposition qui ont défilé dans les rues de la capitale Cotonou.



France24

A lire aussi

Laisser un commentaire